[ En résidence ]

 

D’ de Kabal et Astrid Cathala | La Belle dans La Bête

Résidence au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (93) – Centre dramatique national : du 22 au 1er juillet 2016

Fêlures, triptyque théâtral – 30 juin 2016 à 18h30
À la une

LNQLittéraire

Écrire le bruit du monde, ouvrage collectif paru chez L’Œil du souffleur en mars dernier, dans la presse

Dans la Nouvelle Quinzaine littéraire (numéro 1151) Ella Balaert

« Le bruit du monde, le fracas de ses guerres comme le silence de ses tragédies, ses tapages médiatiques, ses cacophonies insensées ou, selon le mot de Lionel Ruffeli son « brouhaha » indiscipliné… : l’heure est aux questionnements sur ce vacarme qui nous entoure et nous traverse.
Dans Écrire le bruit du monde, une vingtaine d’auteurs de théâtre raconte la façon dont leur écriture s’en fait l’écho infidèle et furieux, témoignent de leur travail, leurs craintes, leurs colères, leur vision du théâtre, leur engagement dans la cité – parfois – et dans la langue – toujours – à la croisée du politique et de l’intime. Nourri d’exemples concrets et de généreux extraits empruntés aux oeuvres des auteurs, le résultat est tout à fait passionnant. » E.B.

En savoir plus sur cet ouvrage :
Lire l’article complet dans la Nouvelle Quinzaine littéraire
Lire dans la revue Tires-lignes du CRL Midi Pyrénées Languedoc Roussillon, n°14, mai 2016

Sur le site des EAT
Lire l’annonce dans les Trois coups, le journal du spectacle vivant
La fiche de l’ouvrage


 

Visuel LBLB
F

HORS LES MURS : L’ŒIL DU SOUFFLEUR AU TGP

La Belle dans La Bête (Volet 1 du triptyque théâtral Fêlures de D’de Kabal, prochainement publié aux sein des éditions)

Résidence de création et sortie de résidence au TGP – Centre dramatique national de Saint-Denis

Du 22 juin au 30 juin 2016

Sortie de résidence le 30 juin et restitution des 3 volets (La Belle dans La Bête/L’homme-femme/Cris sourds)

Lieu : TGP (Théâtre Gérard Philipe-Centre dramatique national de Saint-Denis)

Entrée libre (places limitées, réservation obligatoire sur stagiaire.legrandgardonblanc@gmail.com)

La Belle dans La Bête est un projet interdisciplinaire, entre performance et création théâtrale associant musique, danse, chant et texte. La Belle dans La Bête, comme une question suspendue, un rapport inversé ? Un pas de côté pour un autre point de vue. La Belle dans La Bête, comme un sous-titre gravé en creux du célèbre conte La Belle et La Bête. La Belle dans La Bête comme point de départ pour parler des violences conjugales, de la violence tout court. La Belle dans La Bête pour interroger les rapports Homme-Femme, Femme-Homme : questionnant les notions d’apparence, de beauté et de laideur, de pouvoir, de soumission, d’émerveillement, de peur et de fascination. Interroger, pour maintenir les questions vivantes et ainsi troubler nos idées reçues.

Écriture : D’ de Kabal
Interprétation : Astrid Cathala et D’ de Kabal

Productions : L’Œil du souffleur cie / Compagnie R.I.P.O.S.T.E / Projet soutenu par Les Bazis /  Act en scène / L’ADECC / Mairie de Massat


 

Visuel Fêlures

FÊLURES

Un triptyque théâtral/D’de Kabal

Le 30 juin à 18h30 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (CDN)

Entrée libre (places limitées, réservation obligatoire sur stagiaire.legrandgardonblanc@gmail.com)

FÊLURES

«…Les hommes ont mis un certain nombre d’époques à construire un mythe, un mythe autour des devoirs des pères des pères des Pères de nos pères, et si tu regardes bien, ce mythe on le perpétue, sans même avoir la moindre preuve que ce qu’il énonce nous mène bien quelque part. L’idée de la virilité : être fort, dissimuler sa sensibilité, taire ses douleurs et ses larmes, ne pas faire apparaître ses faiblesses… quelle est l’utilité de jouer une partition qui produit du son que notre oreille ne peut même pas entendre?»

FÊLURES, un triptyque théâtral : Trois spectacles pour aborder et voyager à l’intérieur des mécanismes complexes de la construction du masculin et de son rapport au féminin. Une réflexion en spirale, un puzzle de mots et de notions pour mettre du sens là où la parole, finalement, est quasiment absente. Un théâtre poétique, un regard qui partirait d’un ailleurs, un regard qui s’arrêterait sur l’intime, sur la peau, sur les cicatrices : les apparentes, et les invisibles. Un regard sur les mémoires des un(e)s et des autres. Trois spectacles à la suite…

– LA BELLE DANS LA BÊTE

– L’HOMME-FEMME / LES MÉCANISMES INVISIBLES

 CRIS SOURDS

«… Je n’oublierai jamais la sensation de brûlure de la peau, qui s’effiloche sous les coups, et Le Son qui prend la poudre d’escampette, et Le Temps qui se floue. Je n’oublierai jamais. Je vomis. Je vomis ce monde, la façon dont il tourne …»

FÊLURES tente de tracer une ligne entre les mémoires blessées; porté par l’espoir que quelque chose puisse naître, quelque chose d’infime mais de totalement perceptible : Du lien. De l’importance des rencontres et des confrontations, de l’importance des questionnements, ceux qui font grincer, ceux qui effraient, de l’importance d’écrire… écrire de son endroit, interroger le monde et les êtres, de son endroit… accepter que de toute façon, si on est un homme, on ne pourra écrire qu’en tant qu’homme. Un autre homme est-il possible? Essayer de dégager les prémisses d’un raisonnement qui permette d’interroger, dans ses fondements, la construction contemporaine de cette masculinité. Cette masculinité fréquemment endossée comme une cuirasse, un trône, un sceptre. Cette masculinité qui continue de fabriquer des agresseurs, des violeurs. Un autre homme est possible.

FÊLURES

Le 30 juin à 18h30 au théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis. Entrée libre (Places limitées, réservation obligatoire sur stagiaire.legrandgardonblanc@gmail.com). Avec D’ de Kabal, Astrid Cathala, Franco Mannara, Audrey Bonnet et Yipoon Chiem. Regard extérieur / assistante à la mise en scène : Emanuela Pace. Dramaturgie : Charlotte Lagrange. Son : Thierry « Coco » Cohen. Création lumière : Maud Villeval. Une production R.I.P.O.S.T.E, en partenariat avec le TGP de Saint-Denis. En coproduction avec L’Œil du souffleur, projet soutenu par  Les Bazis / Act en scène / L’ADECC / Mairie de Massat.

Artwork : Maya Mihindou

[ Maya Mihindou et Ariane Ruebrecht shot us ]

Tous les rendez-vous de L’Œil du souffleur

Agenda

Nouvelle parution

Sortie le 15 mars 2016 Écrire le bruit du monde Collection Mauvais temps Une vingtaine d’auteurs de théâtre, venus de tous les horizons, interrogés par des chercheurs de l’Institut d’études théâtrales et rejoints par des éditeurs voués à la transmission et à la promotion de l’écriture dramatique, témoignent dans ces pages de ce qui fait la spécificité de cette activité littéraire. Au-delà de la vertigineuse diversité de leurs approches et parcours respectifs, le théâtre leur est une patrie commune insoupçonnée.    
En savoir plus

Nos collections

Logo de la collection Coup de gueule

Collection Coup de gueule

Essais et manifestes

Collection Mauvais temps

Sciences humaines

Collection De la gueule

Roman portrait

Collection Théâtre

Théâtre contemporain

À paraître

Agamemnon, Opéra Hip Hop | de D’ de Kabal La Tragédie Grecque était un spectacle total, alliant proférations, chants, musique et danses. Le Hip Hop, à la manière de la Tragédie Grecque est une culture du spectacle total : il est composé de cinq disciplines distinctes mais qui peuvent, dans un même espace scénique, exister ensemble, à l’unisson et dans une harmonie parfaite…
En savoir plus
Myth(e), roman dansé | de Joël Kerouanton Roman dansé Myth(e) est une autofiction inspirée d’une immersion dans une compagnie internationale de danse à Anvers (Belgique), auprès du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui, à l’occasion de la création et de la diffusion du spectacle myth (2006-2010).

Ce que nous désirons est sans fin, Collection Théâtre | de Jacques Descorde

Extrait

Le fils : J’entends ta respiration profonde comme un gouffre sans fond. M’emmèneras-tu avec toi dans tes déambulations nocturnes, vers tes pays lointains exotiques, tes endroits étranges bondés de gens bruyants au teint blafard ? Je vois tes yeux rouler comme des billes sous tes paupières lourdes. Que vois-tu, dis-moi ? Des anges ? Des anges blancs ? Parles-tu aux anges blancs ? À ton ange gardien ? Pourquoi cet air, mon père ? Qu’est-ce qui t’effraie ? Hein ? Qu’est ce qui te fait peur, Monseigneur ? Nous sommes une terre brûlée, mon père. Nous sommes la boue, la merde et le limon. Nous sommes un arbre atrophié aux racines pourries, une rivière asséchée, un ciel dégueulasse. Nous sommes une mauvaise blague. Un sang noir de la colère. Un malentendu. Nous sommes un amour trahi. Tu es mon père et je suis celui que tu ne voulais pas.

Artemisia, Collection Théâtre | de Jean Reinert

Extrait

Artemisia : Je suis allée chez monsieur le banquier Costa, à l’instigation de notre ami Giovan Battista Statiessi. Mon- sieur Costa était absent mais le majordome était prévenu de ma visite et il m’a amenée dans la pièce aux tableaux. Il y avait le tableau de Caravaggio : Judith et Holopherne. Ce tableau est fameux, bien que très peu de gens l’aient vu, parce qu’il représente ce que jamais personne n’avait encore représenté sur ce sujet : l’instant où Judith tranche la gorge à Holopherne. Celui-ci se réveille alors qu’elle l’a empoigné par les cheveux et lui a renversé la tête en arrière. Il a l’air ahuri d’un homme qu’on égorge par surprise, et elle celui d’une femme qui doit exécuter une tâche répugnante et nécessaire. Il y a aussi une vieille servante qui surmonte sa peur pour seconder Judith dans ce qui ressemble à une corvée. C’est un tableau plein d’effroi parce que l’on s’y met à la place d’Holopherne en train de mourir, Holopherne qui ne comprend pas pourquoi Judith fait cela. En fait, c’est un tableau peint par Holopherne. Moi aussi, je veux peindre Judith et Holopherne. Ce sera aussi un tableau plein d’effroi, cette fois parce qu’Holopherne, à l’instant de mourir, saura pourquoi Judith le tue. Ce sera un tableau peint par Judith. 

En savoir plus

Les nouveautés

Les nouveautés littéraires publiées par les éditions de L’Œil du souffleur.

Les auteurs

Retrouvez toutes les informations sur les auteurs de l’Œil du souffleur.
À paraître

À paraître

Tous les projets d’édition de la maison

Les résidences de L'Œil

Les résidences d’auteurs et d’artistes de L’Œil du souffleur.

Les illustrateurs

Les illustrateurs de la maison d’édition.

Le catalogue

Retrouvez les ouvrages de L’Œil du souffleur dans notre boutique en ligne.

Tous nos titres sont disponibles en librairie et sur notre boutique en ligne.

Visitez notre boutique