[ Prochaines résidences ]

 

 

Auteurs et artistes | En cours de programmation…

 

À la une


 

Livres

Salon du livre | Massat

Dimanche 29 juillet 2018 de 10h à 18h

Entrée libre
Lieu : Le Puech 09320 Massat

 

Présentation de la maison d’édition et des ouvrages.

Présentation des activités et des projets de l’association.

 

RDM

Rêves de marbre | Les Journées du marbre

Mardi 7 août 2018 à 21h.

Entrée libre
Lieu : Les carrières de marbre d’Aubert – Aubert 09200 Moulis

 

Dans le cadre de la 3ème édition des Journées du Marbre. Du samedi 28 juillet au mardi 7 août 2018.

Performance en mots et en musique…

 

Avec la participation d’Astrid Cathala, de Gérard Frykman et de Loïc Varanguien de Villepin
Une production L’Œil du souffleur éditions et cie, avec le soutien de l’association Patrimoine moulisien

 

©Georges Pacheco
Le Château de Seix - photo Serge Lamazère
©Communauté de Communes du Canton d'Oust.JPG

Au bois lacté | Évocation au Château de Seix

Du jeudi 9 août au samedi 11 août 2018. (Présence des artistes à partir du 2 août sur le lieu)

Entrée libre
Lieu : Château de Seix – 091400 Seix

 

Pauline Chaboussou, directrice du patrimoine et conservatrice déléguée des antiquités et objets d’Arts de l’Ariège pour la Communauté de Commune Couserans-Pyrénées, souhaite que les artistes puissent investir les lieux patrimoniaux, afin de faire vivre, dans ces espaces chargé de mémoire, des propositions artistiques contemporaines.

Ainsi, elle invite Astrid Cathala (L’Œil du souffleur édition et cie) et Loïc Varanguien de Villepin (Les Bazis) à faire entendre dans le cadre du Châteaux de Seix, le poème dramatique Au Bois Lacté du dramaturge anglais Dylan Thomas (1914 -1953).

Pendant plus d’une semaine, ils vont arpenter ces espaces, accompagnés par les soixante-trois personnages tirés de cette pièce de théâtre, qui deviendra par la suite un film et un opéra. À l’ombre du bois lacté, le petit port gallois de Llareggub s’endort au crépuscule sans lune. Saisies au cœur de leurs songes, les voix villageoises s’élèvent, se mêlent et tissent une danse lyrique : il y a là l’instituteur et le tavernier, le facteur et le cordonnier, les épouses, les jeunes filles et la femme de peu, le vieux marin et ses fantômes, une ribambelle de petits mômes, des rêves de mariage et de poison, de poème et de boisson qui, tous, disent la beauté fragile du monde pour nous qui prêtons une oreille indiscrète.

Entre performance et installation, ils tenteront de faire entendre cette langue poétique au verbe épique et burlesque, sous-titré « pièce pour voix ». Le public sera convié à suivre l’évolution de cette création in situ, durant trois jours de présentations publiques.

 

Avec la participation d’Astrid Cathala et de Loïc Varanguien de Villepin
Une production L’Œil du souffleur éditions et cie, avec le soutien de la Communauté de communes Couserans-Pyrénées. Évènement organisé par le Centre d’interprétation du patrimoine du Couserans.


 

1ère de couv. Orestie
Affiche MC93

Orestie | PARUTION DE D’ DE KABAL

Collection Théâtre
64 pages – 13 euros
format 145 x 210 mm
en couverture d’après une maquette de Philippe Marioge
isbn : 978-2-918519-22-5

Poésie populaire, voix alternative, antisociale ou politique, le hip hop a depuis longtemps avec ses images, ses sons et ses propres mythes un rôle de perturbateur et de subversion comme l’eut la tragédie grecque en son temps.
Si Agamemnon et les Choéphores sont adaptées par D’ de Kabal, les Euménides ont fait l’objet d’une totale réécriture. Les questions posées par Eschyle à travers cette histoire de vengeance, de malédiction et de jugement témoignent des mêmes interrogations que celles dont est porteur le rap et esquissent dans son dénouement les traits d’une communauté harmonieuse capable de traiter tous ses enfants de la même façon.

Extrait
Ni les mots déchirés à son père, ni les supplications, ni son âge virginal / Ne sont parvenus à freiner l’ardeur des chefs de guerre. / Après une prière, le chef des chefs ordonna qu’on la saisisse et qu’on la porte à l’autel, / Pareille à une chèvre. / Elle, donne l’impression de vouloir s’enfouir sous sa robe, / Déploie ses forces de presque femme et racle de ses doigts, si fins qu’ils se disloquent et se retournent, la terre rêche, témoin de l’innommable. / Lui, commande qu’on l’arrache du sol, Qu’on verrouille ses lèvres délicates avec un bâillon, qu’on étrangle sa bouche, / De sorte que ses cris s’étouffent et que ses imprécations ne viennent pas salir la demeure familiale.

Orestie a été créée à la MC 93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, à Bobigny, du mercredi 7 au mardi 13 mars 2018, dans une mise en scène d’Arnaud Churin et D’ de Kabal. Création musicale collective sous la direction d’Arnaud Vernet Le Naun et Franco Mannara.

 

D’ de Kabal

Lien vers le livre


 

expressions libres
expressions libres 2

Expressions libres | CHANT DANSE THÉÂTRE

Chantiers de pratiques artistiques

 

Lieu : Salle de la mairie de Massat.
Horaires :
– petit groupe de 14h à 15h (de 3 ans à 6 ans)
– 15h30 à 17h30 (de 7 ans à 17 ans)
– cours particulier (adulte) : nous contacter
– Nouvel atelier de pratique : Initiation à la musique africaine (enfants et adultes)
Le lundi de 16h30 à 18h30
Intervenant : Mathieu Léger
Nous contacter pour de plus amples informations.

 

Intervenant et référent : Astrid Cathala et Marie Vidal (Interventions ponctuelles d’artistes dans l’année)

 

Le chantier de pratiques artistiques se construit par le biais de la création, de l’improvisation et du jeu dans l’espace-temps de l’imaginaire théâtral et musical, faisant usage de différentes techniques théâtrales, vocales et d’expression corporelle.

 

Réservation indispensable. Places limitées.

 

Tarif des séances (sauf Initiation à la musique africaine) : 56 euros / par enfant / par trimestre + adhésion annuelle à l’association L’Œil du souffleur de 15 euros.

 

Renseignements et réservations:
L’Œil du souffleur éditions et cie
5, place de la mairie, 09320 Massat
Tél.: 06 10 20 53 33 – Mail : oeildusouffleur@hotmail.fr

 

 

Rétro


 

640x340_bertrand_philippe

France Inter | PHILIPPE BERTRAND

 

Carnets de campagne
Mardi 24 avril 2018

Écouter ici, c’est au tout début…

 

 

Le Colporteur n°3

Les métiers de la culture | ENTRETIEN (page 36)

 

Magazine Le Colporteur n°3
Janvier-février-mars-avril 2018

Magazine culturel de la Communauté de communes Couserans-Pyrénées

Lire le Colporteur n°3…

 

 

Logo_Les_Trois_coups
L'Œil du souffleur © Anaëlle Cathala

Festival d’Avignon | FOCUS SUR L’ŒIL

Entretien avec Astrid Cathala, directrice artistique et littéraire de l’Œil du souffleur éditions et cie, au sujet de la présence de plusieurs auteurs à Avignon

 

«Publier une pièce, c’est semer, glaner, cueillir, dans la durée.»
L’Œil du souffleur est une association originale, à la fois maison d’édition spécialisée dans le théâtre, lieu de résidence et de diffusion, compagnie. Elle a notamment publié des pièces de Frédéric Ferrer, D’ de Kabal, Jacques Descorde, Michèle Laurence, ainsi qu’un ouvrage de fond en partenariat avec les Écrivains associés du théâtre. Tous ces noms sont présents au festival. Rencontre avec l’artiste et éditrice Astrid Cathala. Lire la suite

 

 


Tous les rendez-vous de L’Œil du souffleur

Agenda

Dernières parutions

 

Kyoto forever 2| Collection Théâtre

 » Oui, merci Président. Une question mérite cependant d’être posée. Pour sauver le monde, à quelle vitesse devons-nous travailler?
Nous avons étudié deux chapitres en deux jours et demi.
Il nous reste donc dix chapitres à étudier en 2,5 jours.

Si l’on divise les chapitres restants par les chapitres déjà étudiés, nous obtenons le chiffre 5; nous devrions donc multiplier notre vitesse par cinq.
Conclusion, pour sauver le monde, nous devons travailler cinq fois plus rapidement qu’actuellement. Je vous remercie.  »

En savoir plus
Myth(e) – roman dansé de Joël Kérouanton | Hors collection

Ouvrage publié avec le concours de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

« La force d’une danse, c’est le temps nécessaire pour en énoncer les mots. Pour myth, de Sidi Larbi Cherkaoui, il m’a fallu un livre. Et si ces fragments d’histoires, ces échos des répétitions, ces tessons de vie, ces théories, ces emprunts, ces accidents, ces investigations, ces haïkus, ces dialogues imaginaires et autres évocations n’étaient ni plus ni moins qu’une forme de ratage? J’ai fini par conclure que je ne pouvais, en fait, que suivre le mouvement sans jamais parvenir à le définir. Mais dans l’intervalle, quelle aventure! » J.K.

En savoir plus
Artemisia de Jean Reinert Collection Théâtre

Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre

Borghese : Ce procès est scandaleux. Malheur à celui par qui le scandale arrive ! Pour ce qui est de la vérité, nous l’aurons. La justice de notre Saint-Père sera sans défaillance…

Artemisia : Pourquoi Agostino ne la subit-il pas, lui, la torture de la Sibylle ?

Borghese, avec une froide ironie : Hé! Mais j’en ai besoin, moi, des mains d’Agostino !

En savoir plus

 

Agamemnon de D’ de Kabal Collection Théâtre

Ouvrage publié avec le concours de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

Cassandre : Vous êtes mes témoins, en suivant la piste, j’ai flairé puis déterré des crimes plus vieux que vos enfants. Car sous ce toit vit ce chœur uni mais dissonant, qui jamais ne dit du bien d’autrui, ce chœur qui, ayant bu de larges goulées de sang d’homme, s’en trouve plus excité encore. Résidentes dérangeantes mais qu’on ne peut déloger : les Érinyes familiales.
Agrippées, comme la vermine, à chaque mur de la demeure, elles fredonnent l’ode au crime fondateur, puis vocifèrent à l’endroit du frère dont le lit devint cruel à celui qui osa le souiller.
Si je suis un archer, mon trait a-t-il atteint la cible, ou bien l’a-t-il manqué? Suis-je une fausse devineresse qui va et radote de porte en porte? Ne nie pas ce qui est.
Il t’est impossible de jurer que j’ignore quels crimes atroces ont été perpétrés ici même, sous ce toit, ces crimes sanglants qui dorment dans vos mémoires.

En savoir plus
Ce que nous désirons est sans fin Collection Théâtre

Ouvrage publié avec le concours de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées

Le fils : J’entends ta respiration profonde comme un gouffre sans fond. M’emmèneras-tu avec toi dans tes déambulations nocturnes, vers tes pays lointains exotiques, tes endroits étranges bondés de gens bruyants au teint blafard? Je vois tes yeux rouler comme des billes sous tes paupières lourdes. Que vois-tu, dis-moi? Des anges? Des anges blancs? Parles-tu aux anges blancs? À ton ange gardien? Pourquoi cet air, mon père ? Qu’est-ce qui t’effraie ? Hein ? Qu’est ce qui te fait peur, Monseigneur ? Nous sommes une terre brûlée, mon père. Nous sommes la boue, la merde et le limon. Nous sommes un arbre atrophié aux racines pourries, une rivière asséchée, un ciel dégueulasse. Nous sommes une mauvaise blague. Un sang noir de la colère. Un malentendu. Nous sommes un amour trahi. Tu es mon père et je suis celui que tu ne voulais pas.

En savoir plus

Nos collections

Logo de la collection Coup de gueule

Collection Coup de gueule

Essais et manifestes

Collection Mauvais temps

Regards croisés

Collection De la gueule

Roman portrait

Collection Théâtre

Théâtre contemporain

Membre de l’ADECC, (Agence de Developpement de l’Économie Culturelle du Couserans), l’association L’Œil du souffleur éditions et cie est soutenue par la Communauté de Communes Couserans Pyrénées et la Mairie de Massat.