Nouveaux projets…

 

 

Affiche Enivrez-vous!
©Ariane Ruebrecht
Affiche Enivrez-vous !

ENIVREZ-VOUS! (1) | MUSIQUE ET TEXTES

Mahoi, Éric Périnet et Astrid Cathala

Forme concert (textes du répertoire… ou pas) et musiques (improvisées… ou pas)

 

Le samedi 20 mai 2017 à 19h

Lieu : Les Bazis (09)

Le samedi 10 juin 2017 à 20h30

Lieu : Sous la halle de La Bastide de Sérou (09) – Dans le cadre des 24h du mot

Enivrez-vous ! est une « forme concert », légère et autonome (sauf trop grands lieux).

Des textes d’Aldous Huxley, Charles Baudelaire, Annie Le Brun, Marceline Desbordes Valmore, Alan Ginsberg, Jacques Prévert, Émilie Dickinson, les Écrits de Laure…

Des instruments (africain, indien, européen), des vocalises improvisées… ou pas.

Un mélange des genres et des mondes.

Une façon de faire entendre et «passer» des textes du patrimoine littéraire (poésie et littérature) passés ou actuels, et ainsi, de faire rayonner la langue et les écrivains.

Mélodies éclectiques pour voyage musical, en toute simplicité…

Participation du public possible si les lieux ont travaillé en amont. Des textes peuvent être déposés et peuvent être tirés au sort et mis en musique au moment de la représentation, qu’ils soient issus du répertoire ou écrits par les participants…

L’objectif étant de faire passer des textes aussi bien poétiques que philosophiques grâce à la musique, et d’étudier à quel point les résonances musicales permettent la réception de la pensée.

Une première étape a permis la réalisation de trois concerts de 40mn chacun pendant le festival Textes en scène au mois d’août 2016 à Massat (09).
Cette forme peut s’adapter à de nombreux lieux y compris en plein air.
En fonction du budget, nous pourrons rajouter d’autres musiciens car nous avons déjà entamer plusieurs collaborations. La formation compte 3 personnes au minimum.

Une période de résidence est prévue à Massat (09) en février-mars 2017.
Une seconde période de résidence et de représentation est prévue aux Bazis (09) du 16 au 21 mai 2017.

Nous avons le désir d’enregistrer 5 titres d’ici la fin 2017.
Il est possible d’envisager un travail avec les amateurs, les habitants, les élèves, etc.
À étudier en particulier avec chaque partenaire. Nous pouvons mettre en place des séances qui permettront d’aborder la voix chantée et vocalisée tout en s’appuyant sur des textes reconnus ou pas.

Avec :
Astrid Cathala (textes et chant)
Éric Périnet (tablas, udu, cajon, percussions)
Mahoi (n’goni, contrebassine, percussions)

Coproductions, soutiens et partenaires : l’Œil du souffleur éditions et cie, les Trois chaises, mairie de Massat, les Bazis, Act’en scène, l’Adecc, le Réseau de lecture publique…


©Anaëlle Cathala (Territoriis corpus)
Porte ©T.P
Pieds ©T.P

TERRITORIIS CORPUS | PERFORMANCE

Loïc Varenguien de Villepin et Astrid Cathala

Dans le cadre de l’exposition Anatomie des territoires (du 26 mars au 1 novembre 2016)
Organisée par Les Abattoirs | FRAC Midi-Pyrénées

Le samedi 17 Septembre 2016 à 19h

Lieu : Palais des Évêques – Musée départemental de l’Ariège/Saint-Lizier

 

« Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme. » (Vitruve/De l’architecture)

D’après le dictionnaire, l’anatomie est aussi bien la science qui a pour objet l’étude de la forme et de la structure des êtres organisés et celle des rapports des organes qui les constituent, que la forme extérieure du corps considéré sous son aspect esthétique ou athlétique.

Le corps est-il un territoire, une frontière, un pays, une langue, une pensée, une limite, une carte?

Le volume du corps, son poids, son empreinte, ses souvenirs, ses blessures sont-ils autant de territoires abîmés, mutilés, marqués, gravés, lisibles?

Corps libéré/Corps enfermé/Corps empêché/Corps désirant/Corps limité/Corps né/Corps extasié/Corps à corps/Corps modifié/Corps mort/Corps désiré/Levée du corps/Chute des corps/Corps caverneux/Corps vitré/À corps perdu/Avoir du corps/Corps et âme/Corps et biens/Corps étranger/Corps sans âme/Esprit de corps/Prendre corps/Travailler au corps/Corps central/Corps d’état/Corps franc/Corps noir/Image du corps…

Cette performance textuelle et vocale proposera d’aborder la question des frontières et des territoires sous l’angle d’une cartographie sensible, physique, charnelle. Le thème de l’exposition « Anatomie des Territoires » sera donc interrogé au regard de la « divine proportion », chère à Leonard de Vinci.

Création et interprétation : Astrid Cathala et Loïc Varanguien de Villepin.
Coproduction FRAC/Les Bazis/L’Œil du souffleur

Renseignements :
Musée Palais des Évèques
09190 St Lizier
www.grands-sites-ariege.fr/
info@grands-sites-ariege.fr
Téléphone : 05 61 05 10 10


Pour aller plus loin…

Loïc Varanguien de Villepin

 

Formé au conservatoire de Bordeaux en classe professionnelle d’art dramatique et d’art Lyrique, Loïc Varanguien de Villepin pratique les arts de la scène en tant que metteur en scène, comédien et chanteur (contre ténor).

Depuis 2001, il réalise en duo avec Romain Jarry au sein de la compagnie des Limbes plus de quinze mises en scène de textes de Gherasim Luca, Henri Meschonnic, Kurt Schwitters, Jon Fosse, Virginia Woolf etc… et récemment un ensemble d’actions autour de la lecture: Tout Ouïe (2015).

En tant qu’interprète, ces cinq dernières années, il joue dans Les Quatres Jumelles de Copi, Crave de Sarah Kane mise en scène par Christine Monlezun (Cie milles et un plateaux). Pour la performeuse Audrey Joussain dans Leçon de Ténèbres de François Couperin et trois créations avec Élie Briceno.

Depuis 2012, il tourne en duo avec Benjamin Wünsch  la performance électro – vocale 2 dans des Centres d’Arts contemporains les théâtres et autres lieux atypiques.

Au cinéma il joue dans Field of Broken Dreams (long métrage) de Guillaume Landron, 2013/2016, Gaston Phébus, touches’y si tu l’oses (téléfilm) mise en scène Sonia Paramo, 2003,  Les aventures à l’eau (court métrage) mise en scène Franck Delpech, 1996.

Il dirige, en Ariège, la résidence d’artiste, Les Bazis, Arts Vivants en Couserans et y donne un atelier de recherche théâtrale.

Astrid Cathala

 

Astrid CathalaAstrid Cathala est comédienne, chanteuse et metteur en scène.

Elle a joué et travaillé de nombreux auteurs (Bond, Fassbinder, Granouillet, Reinert, Sartre, Minyana, Beaumarchais, Giraudoux, Genet, Keene, Viallat, Thibaut, Courteline, Pirandello, Ferrer, Tchékov, Godet, Pinter…) sous la direction de Léa Dant, Jacques Bioulès, Vincent Léandri, Carole Thibaut, David Ayala, Marie-Pierre Bésanger, Flavio Polizzy, Joël Dragutin, Max Charruyer, Jean-Pierre Dougnac, Jean-Marc Bourg, Mariamne Merlo, Andrès Spinelli, Jacques Descorde, Frédéric Ferrer…

Elle a mis en scène Le Sas de Michel Azama (Malakoff, Gentilly, Paris et Montpellier), Novecento : pianisted’Alessandro Baricco au Théâtre du Hangar à Montpellier ainsi que Le messagerJudithLa discorde de Jean Reinert et Clin d’œil de Joël Jouanneau (quatre mise en scène dans le cadre de l’événement Quatre costumes en quête d’auteurs / Théâtre du Hangar-Centre d’art et de recherche de Montpellier. Puis elle a mis en scène l’installation Élégies marines à Fécamp, dans le cadre de La Grande Veillée du Festival Automne en Normandie, ainsi que Des yeux de caïmans, de Bruno Paternot, au Théâtre Christian Liger à Nîmes en janvier 2014.

Elle joue actuellement dans Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman, aux côtés de Gérard Frykman (contrebassiste). Elle est aussi interprète aux côtés de D’ de Kabal pour la création de La Belle dans La Bête (Fêlures, triptyque théâtral). Elle collabore au projet de Fabienne Augié La forêt où nous pleurons de Frédéric Vossier, pièce qui sera créée le 2 décembre 2016 au théâtre le Périscope.

Elle dirige également les travaux et publications de L’Œil du souffleur éditions et cie, qui est aussi un lieu de résidence d’auteurs et d’artistes.